ISS et Satellites, des nouvelles de l’espace ….

Les prochains et nombreux rendez-vous de l’ISS avec des écoles 

DateHeure(UTC)EcoleAstronauteAudible en France ?
Lundi 29 Mars14h40Ufa, RussieSergey RyzhikovEn partie
Mardi 30 Mars15h25Lipetsk, RussieSergey Kud-SverchkovEn partie
Mercredi 31 Mars08h25Université Amur State , Blagoveshchensk, RussieSergey RyzhikovNon
Lundi 5 Avril12h20MBOU « Secondary school № 8 » à Kaluga, RussieSergey Kud-SverchkovEn partie
Mardi 6 Avril13h10Kaluga International Schoo à Kaluga, RussieSergey Kud-SverchkovEn partie
mercredi 7 Avril12h20Saint Petersburg, RussieSergey RyzhikovEn partie

Des satellites en veux-tu en voilà !

Soyouz-2.1a LV qui a été lancé depuis Baïkonour au Kazakhstan le 22 mars 2021 a mis sur orbite les satellites suivants : Beesat-5, Beesat-6, Beesat-7, Beesat-8, FRAIS, SMOG, GRBAlpha, KSU_Cubesat, DIY-1, STECCO, CubeSX-HSE, CubeSX-Sirius-HSE, Orbicraft-Zorkiy, NanoSatC-BR2.
Ils fonctionnent tous dans les bandes de fréquences attribuées au service amateur par satellite.

Zoom sur DIY-1,

C’est un nano-satellite Argentin de 5 cm de côté ! Il émet sur 437,125 MHz en RTTY 100 bauds à 7N2 avec un décalage de 450 Hz en USB et avec une puissance de 25/50/100 mW sur une antenne dipôle.
C’est un satellite de démonstration, les prochains pourront embarquer des expériences comme :
-Imagerie vidéo de la Terre depuis l’espace.
– Mesure du champ magnétique terrestre.
– Détection de l’orientation des satellites (capteur d’horizon, gyroscopes, accéléromètres, etc.)
– Mesures d’environnement orbital (température, pression, rayonnement, etc.)
– Test des composants matériels et logiciels en orbite (microprocesseurs, etc.)
– Systèmes de désorbitation.
– Test des méthodes de stabilisation des satellites.
– Expériences biologiques.
– Équipement de radio amateur comme de petits répéteurs et des balises de télémétrie.

Et les Beesat ?

BeeSat 5 à 8 ( Berlin Experimental and Educational Satellite ) est un projet de constellation pico-satellite de l’Université technique de Berlin pour le développement et la vérification de composants miniaturisés pour les systèmes pico- et nanosatellites distribués.

Ces picosatellites pèsent 330 g ! L’objectif principal de la mission est de tester un sous-système de communication dans la bande UHF.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.