Construction d’une antenne colinéaire alimentée en « J »

Par Pierre.

Après avoir réalisé une antenne J simple en 446 il y a plus de 6 mois, j’ai décidé de me lancer dans la réalisation d’ une antenne colinéaire 446,1 Mhz alimentée en « J ». Réglée au VNA, SWR- 1,05.

Dès que le temps le permettra, elle ira sur le toit, j’espère que la spire ne servira pas de perchoir à moineaux 🙂

Pour la fabrication, on part déjà sur une antenne J simple, c’est à dire une demi-onde avec un 1/4 onde d’adaptation d’impédance. Une fois le bon réglage fait, on insert la boucle 1/2 onde, puis le brin rayonnant supérieur. Un 2ème réglage est à faire pour ajuster le TOS et c’est fini.

Gain estimé 3 dBd. Un bon moyen pour doubler la puissance d’ émission / réception sans consommation supplémentaire. C’est écolo, économique et plaisant à faire !!!

Antenne testée dehors à 1,80m du sol, loin de toute source métallique.

Réalisation: Tube D10 mm, 2 x morceaux de tube D12 mm Lg 6cm, méplat largeur 10 mm (pour la spire)
Entretoise d’isolation réalisée par tournage en polyacétal
Les tubes et méplat ont été trouvés chez Bricoman.


– Détail embase J 
(j’ai fixé la SMA Fem sur un morceau de PE récupéré sur un cintre à pantalon) et 2 colliers inox D10/12 pour fixer le tout sur les 2 tubes D10 mm.
  Pour la base du J, j’ai utilisé pour simplifier la réalisation une pièce en aluminium trouvée sur Aliexpress servant à l’origine à fixer les câbles à bougies HT sur les voitures.
Pile l’écartement de 30 mm que je voulais !!
  > TRIPLE AVANTAGE , simplifie le travail de réalisation, d’ajustement du TOS et donne de la rigidité pour la tête du J.

Détail de la spire 1/2 onde avant fixation finale. La spire est tenue par 2 vis Inox  M4x12.

6 pensées sur “Construction d’une antenne colinéaire alimentée en « J »

  • 13/02/2021 à 10:43
    Permalink

    SAlut !
    Chouete antenne !
    Juste une ou deux petites remarques ( constructive, j’ espère ).
    En principe, la fixation mécanique, en  » tout à la masse » doit se faire à l’ endroit exact ou la tresse du coax est connectée, sur la platine de l’ embase ( ici une SMA).
    En réception, peu d’ importance, mais en émission, si cette condition n’ est pas respectée, il y aura une dissymétrie, et un courant de mode commun va circuler dans la gaine du coax.
    En réception, une antenne mal équilibrée aura tendance à ramasser plus de bruit, de parasites qui dégraderont le facteur de bruit ( même avec un préampli de course ) .
    En émission, on risque d’ avoir un courant circulant dans la gain du câble, déformant le lobe de rayonnement et dégradant le gain de l’ antenne, et des perturbations dues au couplage du câble avec l’ installation électrique de la maison ( par exemple des brouillages de la réception TNT, ou des problèmes avec certains routeurs).

  • 13/02/2021 à 13:28
    Permalink

    Et pendant que j’ y suis, je vais mettre mon képi de policier et faire un peu le rabat-joie :
    Décision n° 01−1148 de l’Autorité de régulation des télécommunications en date du 7 décembre 2001

    « Les équipements de radiocommunications professionnelles dits PMR 446 fonctionnent sur les fréquences attribuées à cet usage. Ils sont uniquement destinés à une utilisation de mobile à mobile, excluant la mise en œuvre de toute infrastructure fixe. Seule est autorisée l’utilisation de l’antenne fournie avec les équipements ou d’une antenne préconisée par le fabricant dans la notice d’utilisation. »
    On en déduit donc que :
    – seuls les équipements dédiés exclusivement à l’ utilisation de la bande PMR446 sont autorisés.
    Les baofeng et autre talkie-walkies chinois qui peuvent émettre sur une large plage de fréquences, et même sur plusieurs bandes, sont de fait interdits pour l’ utilisation dans la bande PMR446 .
    Tout comme en cibie 27 MHz, l’ utilisation d’ un émetteur radioamateur est interdit, même si on se contente des fréquences légales ( les 40 canaux ) et des 4 watts autorisés.
    Seuls les appareils agréés pour l’ utilisation des fréquences pour lesquelles ils sont prévus sont autorisés
    -L’ utilisation en fixe et a fortiori de répéteurs est interdite.
    -L’ utilisation du matériel dans la norme PMR446 avec une antenne modifiée, ou différente du modèle préconisé par le fabricant est interdite.
    En contrepartie et sous réserve du respect de ces conditions, l’ utilisation de ces fréquences est libre.
    Bref, pas tellement de marge d’ expérimentation dans cette bande. Une autre bonne raison de passer la licence radioamateur : pleins de bandes et le droit de fabriquer, modifier, son équipement, émetteurs, antennes, amplis etc…
    Avec un peu de chance, le RC réouvrira bientôt et les cours reprendront, alors inscrivez vous dès maintenant si ce n’ est déjà fait, et venez suivre la préparation à l’ examen pour le Certificat d’ Opérateur Radioamateur .
    Bon, j’ enlève mon képi, suis allergique au bleu, ça me gratte déjà !
    cordialement,
    Antoine, de F8EBL

  • 13/02/2021 à 22:22
    Permalink

    Merci Antoine pour ton compliment et tes remarques. Beaucoup d’antennes « J » adoptent la forme que j’ai employé, ce qui permet de fixer plus facilement l’antenne. Je suis conscient que des courants de circulation sont présents dans la tresse, voir même dans le mat. La fixation idéale « électriquement » de l’antenne serait la base du « J » où les 2 1/4 d’ondes se rejoignent, tu me diras si je me trompe. mais mécaniquement c’est moins simple.
    Il existe 2 solutions pour réduire voir même supprimer ces courants de circulation, c’est:
    1) bobiner une self de choc de 4 à 5 spires du coaxial sur un diamètre 32mm (PVC d’écoulement)
    Solution conventionnelle.
    2) ajouter une 2ème « branche 1/4 d’onde » à l’opposé de la première mais dont son sommet sera 1 cm plus bas que la base du J.
    Son sommet en haute impédance non loin de la base du J ( basse impédance) viendra contrebalancer les courants induits. (solution peu connue et peu répandue)
    Le Look de cette antenne J ressemble alors à un « cactus »

    Concernant la réglementation PMR 446, je ne peux qu’être d’accord avec toi. Il faut bien sûr ne pas dépasser une puissance de 0,5W avec antenne intégrée non démontable et RESPECTER les 16 canaux alloués.

    Mon article était juste là pour faire partager ma passion de réalisation d’antennes que je poursuivrai lorsque j’aurai la Licence Radioamateur.

    Curieux par nature, je suis toujours preneur d’informations me faisant progresser.

    Amicalement Pierre

  • 13/02/2021 à 23:40
    Permalink

    Bonsoir Pierre.
    Pour ne pas avoir de courants de gaine, la fixation mécanique doit être au même endroit que la tresse du coax . La masse, le point froid, n’ est pas au bas du « J » , mais à  » une certaine hauteur » à définir en faisant coulisser ton point d’ alim, et le coude du J fait ce que tu explique en parlant d’ une  » self de choc » *( sic ) si je comprends bien, en fait simplement un couplage inductif, le coude par sa longueur et sa forme a une inductance , que le coax voit en parallèle sur l’ impédance présentée par les brins rayonnants.Cette inductance sert d’ adaptation d’ impédance et de symétriseur. Si la symétrisation n’est pas effectuée, alors, tu as un courant de gaine, et une déformation du lobe de rayonnement à cause de la modification des courants dans ton antenne.Si je peux, je ferai une chtite vidéo avec un crobard pour te montrer, sur youtube.
    Pour la législation, attention, ce n’ est pas une question de puissance. Je le répète, les baofeng et autres ne sont pas agréé pour les communications dans la bande et selon les normes PMR446.Tout comme un poste radioamateur n’ est pas agréé pour la cibie, même un kit qrp.Seuls les radioamateurs ont le droit d’ utiliser du matériel d’ émission sans agrément, c’ est notre privilège.
    D’ailleurs, les radioamateurs n’ ont pas plus le droit que toi d’ émettre avec leur matériel en 446, même raison. C’ est le principe du  » chacun chez soi « .
    Surtout ne prends pas cette remarque pour toi, c’ est bien d’ expérimenter et personne viendra te reprocher d’ avoir fabriqué ton antenne et émis avec, tant que tu restes en dessous du Kilowatt.
    C’ était juste un éclairage sur la règlementation, et je rappelais ce point juste pour clarifier une notion parfois mal comprise, même par des opérateurs titulaire du certificat radioamateur.
    Je ne suis pas sûr que ça puisse être une question d’examen, mais, on ne sait jamais, et quand bien même, c’ est toujours bon à savoir, on peut nous poser la question, les  » civils » ne font pas toujours la différence entre RA et cibiste, PMRistes et freebanders.
    Bravo encore pour ta réalisation, on attend la courbe d’ adaptation, Return Loss, diagramme de Smith,la totale quoi ! )
    Essaie un HB9CV, tu verras, c’ est fantastique ! Presque 6 dB de gain, et une attenuation sur les pointes qui peut aller jusqu’ à 15-20 dB ( pour la gonio)

    * : Aaaaargh ! Noooon !!!
    Une self de choc, c’ est une inductance qui a une fréquence très élevée à la fréquence considérée, elle sert à arrêter le courant haute fréquence tout en laissant passer la composante continue, comme par exemple dans la base d’ un émetteur en classe C pour qu’ il n’ y ai pas de composante continue sur la base du transistor ( le principe du fonctionnement en classe C, voir le cours.)

  • 14/02/2021 à 10:34
    Permalink

    Bravo pour vos échanges techniques et législatifs,

    Personnellement j’ai commencé la « RADIO » il y a un peu plus de 50 ans (c’est fou !) sur la CITIZEN-BANDE à l’époque absolument interdite en France ….
    Bien entendu quand j’ai découvert le radio amateurisme j’ai compris que c’était plutôt ça que je souhaitais faire, la frontière est quelquefois mince et Antoine ton rappel fixe bien les choses.
    S’agissant des antennes, la description de Pierre m’a intéressée et à quelques millimètres près elle est adaptable aux fréquences amateurs très proches.
    J’utilise moi-même une antenne 3 éléments CB 27Mhz juste retaillée pour le 28Mhz.

    Bon amusement à tous.

  • 14/02/2021 à 15:39
    Permalink

    Bonjour à tous,
    Merci à toi Antoine pour tes bons conseils. J’aime bien la théorie, mais je comprends mieux quand elle s’appuie sur une réalisation pratique. Je te propose donc de réaliser une antenne colinéaire alimentée en J, de la fréquence de ton choix. J’aurais alors grand plaisir de bénéficier de ton expérience et de comparer nos diagrammes de Smith, la totale quoi !!
    Je suis sûr que ce challenge va t’intéresser !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.