Les ondes nanométriques :le « nec plus ultra ».

Nous autres les radioamateurs, nous avons une sacrée chance de pouvoir utiliser tant de bandes de fréquences différentes, de quelques kilohertz à quelques centaines de Gigahertz !!!

Et en dessous, et en dessus me direz vous ?

En dessous, de quelques hertz à quelques kilohertz, c’est occupé, les sous marins, la recherche, l’ industrie … Mais il y a un peu de place pour de l’ écoute, par exemple la station suédoise SAQ qui diffuse des messages quelques fois dans l’ année, souvent à l’ occasion d’ une fête nationale locale ( anniversaire de la reine ou autres royales festivités). Et j’en oublie sans doute.

Au dessus de 300 GHz, eh bien il y a l’ infrarouge et la lumière visible.

Et bien que tout ça ça reste des ondes radioélectriques, cette partie du spectre n’ est pas gérée par les organismes qui régissent et contrôlent l’ usage des fréquences inférieures à 300 GHz donc les bandes amateurs.

Pour faire simple : une bande libre de plus, non règlementée, et ou tout reste à faire en matière d’ expérimentations amateur.

Tout reste à faire ? Pas vraiment, ça fait déjà longtemps qu’ on a eu l’idée d’ utiliser un rayon lumineux pour convoyer des informations. Par exemple, des systèmes de transmission en morse optique existaient déjà pendant la 1ere guerre mondiale ( le Lichtsprecher ).

Plus récemment le système de télécommande infrarouge s’ est imposé dans toutes les maisons, le système a été appliqué à toute sorte d’appareils audiovisuels, ainsi qu’à des ouvertures auto de portes sur des voitures des années 80-90.
C’est un système universel, très bien documenté, et il est facile de s’amuser avec les différents protocoles existants, et d’ inventer ses propres gadgets ( par exemple le  » TV-B-Gone » *) comme nous l’a montré Gilles lors des derniers ateliers Arduino.

Bon ,ok, les télécommandes IR, c’ est pas du grand DX, je vous l’ accorde.

Et si je vous disait qu’ une bande de fous ( encore des radioamateurs ) à réussi à faire contact à plus de 200 kilomètres de distance avec des LED !

Vous trouverez ça sur le blog de Clint, KA7OEI, avec une mine d’ information sur le sujet. http://www.ka7oei.com/ dans la rubrique  » ka7oei optical communications » regardez le reste, ça vaut vraiment le coup !

Sans doute le site le plus complet avec http://www.modulatedlight.org/Modulated_Light_DX/MODULATED_LIGHT_DX.html par Chris Long et Mike Groth, VK7MJ.Egalement une mine d’ infos et d’ explications, notamment sur les réserves aux enthousiastes de l’utilisation des lasers et de sources de lumière cohérente pour la transmission d’ informations. En complément de ce sujet précis, l’ article de Clint : http://www.ka7oei.com/Coherent_versus_noncoherent_test.html

Et un contact sans vue directe, par réflexion sur les nuages, environ 40 km! Qu’ est e que vous en dites ?

On peut même faire de la radioastronomie, en écoutant la modulation de pulsars lointains. Ca ce sont les expérimentations de F1AVY et F8DO, des voisins du mâconnais / beaujolais ici : http://f1avyopto.wifeo.com/comptes-rendus-et-liens.php

Décidément, encore une mine d’ infos, pour la radioastro voyez la détection du pulsar du crabe, et aussi la détection de lumière venant du continent américain reflétée par la lune !! ( « preuve de civilisation », dernier article)

Ne manquez pas non plus le lien vers le site de k3pgp, l’  » inventeur » du détecteur à diode PIN super sensible.

: Liens vers des réalisations du tvbgone :

https://www.instructables.com/Yet-Another-Arduino-Tv-B-Gone/

sur le blog de Ken Shiriff :http://www.righto.com/2010/11/improved-arduino-tv-b-gone.html

Et, comme je le disais tout à l’heure, cette partie du spectre n’étant pas règlementée, tout le monde peut essayer de bricoler son petit système et essayer, et pourquoi pas battre de nouveaux records !

Niveau sécurité, quand même : des sources de lumière collimatée même peu puissantes peuvent représenter un réel danger pour vos yeux et ceux des personnes qui vous entourent, même à des mètres de distances, spécialement avec les lasers ( encore un argument contre leur utilisation en l’ état, càd sans expandeur.).
En outre, on veillera à ne jamais risquer de distraire ou d’ éblouir quiconque avec nos lumières, je pense aux conducteurs de véhicules, voitures, vélos etc… mais surtout aux avions dans le ciel, jour et nuit qui risquent d’être particulièrement incommodées par des flashes de lumière violents. On évitera également les balises lumineuse à éclat, rouge ou blancs, qui pourraient être pris pour des dispositifs anticollision, ou de positionnement, et tromper les pilotes. La bande est libre, mais ça ne nous donne pas le droits de faire les gougnafiers ( cherchez dans le dico, je vous jure, le mot existe !).

Have fun, stay safe !

f8ebl

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.