Dossier : le piratage des satellites militaires !

Il y a quelques temps, je m’étais intéressé à la réception des émissions « pirates » sur les satellites militaires. Les communications entendues alors ne présentaient pas beaucoup d’intérêts pour moi, puisqu’une majorité était en langue Portugaise à laquelle je n’entends rien !
La guerre en Ukraine a ravivé ma curiosité, et je me suis remis à l’écoute des satellites.

Maquette d’un des satellite FLTSATcom

Un peu d’histoire :

La flotte des 8 satellites géostationnaires FLTSatcom à été lancée entre 1978 et 1989 par l’armée Américaine, ce sont de simples transpondeurs qui répètent tout signal entendu sur la liaison montante sur la liaison descendante.
Ces satellites ont été progressivement remplacés par la série des UHF Follow On (UFO) entre 1993 et 2003.
D’un « autre temps » ces transpondeurs ne nécessitent pas d’authentification et ne cryptent pas les informations ! Ils sont linéaires et peuvent retransmettre tous types de données ! (voix en FM ou SSB, morse, SSTV ….. ).
Bien entendu l’armée n’utilise (en principe) plus ces satellites et certains sont maintenant inopérants, mais FLTSatcom-8 et/ou UFO-7 sont toujours en ordre de marche (comme ils ont des fréquences communes, difficile de savoir lequel des deux on reçoit)  et sont particulièrement actifs ! Ils sont idéalement positionné pour nous (voir ci dessous)

Zone couverte par le satellite FLTsatcom8 et UFO-7

FLTSatcom 8 et/ou UFO-7 :

Il couvre une bonne partie de l’Amérique du Sud, toute l’Afrique et une grande partie de l’Europe. Il est parfaitement reçu en France, et nous allons nous intéresser plus particulièrement à lui.
Il présente un intérêt pour certains Brésiliens car le pays n’est pas entièrement maillé (Amazonie) pour la téléphonique mobile et on entend régulièrement des communications, il y a des bavards, mais aussi des trafiquants et des contrebandiers … (c’est la presse qui le dit)

Avertissement :

Les documentations sont très incomplètes et non-concordantes (normal, on est quand même sur du matériel de l’armée américaine) …. ce qui suit plutôt issu d’observations.

Les transpondeurs :

Pour faire simple, il y a 22 canaux possibles sur FLTSatcom 8 , 9 ayant une largeur de 25Khz, les autres seulement 5Khz. La liaison montante est 33,6 Mhz au dessus de la descendante.

Le satellite UFO-7 offre une capacité accrue de canaux de communication sur le même spectre de fréquences que le système précédent, soit 39 canaux dont 21 à bande étroite de 5 kHz et 17 canaux à 25 kHz. La liaison montante est 41 Mhz au dessus de la descendante.

Les 17 canaux à 25 kHz (1 canal = 4 fréquences centrales)
Canal 2 : 251.850 / 251.950 / 252.050 / 252.150
Canal 3 : 253.550 / 253.650 / 253.750 / 253.850
Canal 4 : 255.250 / 255.350 / 255.450 / 255.550
Canal 5 : 256.850 / 256.950 / 257.050 / 257.150
Canal 6 : 258.350 / 258.450 / 258.550 / 258.650
Canal 7 : 265.250 / 265.350 / 265.450 / 265.550
Canal 8 : 266.750 / 266.850 / 266.950 / 267.050
Canal 9 : 268.150 / 268.250 / 268.350 / 268.450
Canal 10 : 269.650 / 269.750 / 269.850 / 269.950
Canal 11 : 260.375 / 260.575 / 260.425 / 260.625
Canal 12 : 260.475 / 260.675 / 260.525 / 260.725
Canal 13 : 261.575 / 262.075 / 261.625 / 262.125
Canal 14 : 261.675 / 262.175 / 261.725 / 262.225
Canal 15 : 261.775 / 262.275 / 261.825 / 262.325
Canal 16 : 261.875 / 262.375 / 261.925 / 262.425
Canal 17 : 263.575 / 263.775 / 263.625 / 263.825
Canal 18 : 263.675 / 263.875 / 263.725 / 263.925

Plusieurs communications peuvent être transmises à la fois sur les canaux de 25Khz (normalement 2, mais en se bousculant un peu, 3 passent), l’activité est plutôt constatée sur les fréquences les plus basses notamment sur 255.550.

Passons à la réception:

Nous allons (encore) utiliser notre clé RTL/SDR (bleue où pas), et notre antenne Discone maison, si vous ajoutez un préampli* c’est encore mieux. Je ne reçois pratiquement rien sur une verticale 144/432, mais c’est correct sur une 5 éléments 144.
Bien entendu une antenne hélice 260Mhz (ou une Yagi croisée) serait un plus.
SDR-Console reste notre logiciel favori de réception, il n’y a rien à faire, seulement se mettre à l’écoute notamment de la fréquence 255.550Mhz.

(*) appelé LNA, des modèles large-bande ne coûte que quelques €

Clé + préampli
Le canal 253.650 est libre, mais on voit le souffle du transpondeur
Le 253.750 est occupé par une émission au centre du canal

Ici nous sommes sur le populaire 255.550, on voit nettement 2 communications
en cours sur le même canal (en fait il y en avait même 3)
Plusieurs émissions en cours sur le même canal

Réception autre que l’Amérique du Sud:

Ici nous sommes au cœur de l’actualité, ces dernières semaines on entend des conversations venant de l’EST (et une nouvelle fois je suis incompétent !) … et ci dessous, je vous mets un extrait* d’un message répétitif en provenance de l’Ukraine (ou de sympathisant), l’émission est en morse (CW) et le signal très puissant. Pour le début de la transmission il s’agit des deux premières strophes de l’hymne Ukrainien.

(*) Message volontairement tronqué, si nous pouvons tout écouter, la divulgation d’information compromettante est interdite.

Réception et décodage d’une émission en morse au début du canal, pendant qu’une liaison NFM a lieu au centre.

Google-Translate est mon ami …. traduction « à la volée » d’une communication en téléphonie entre un Ukrainien et un Russe.

Il n’est pas rare d’entendre des messages furtifs en Anglais, et même recevoir de la SSTV notamment sur 252.150 !
Bien entendu l’émission en direction de ce satellite est formellement interdite, les fréquences ne sont pas autorisées aux Radioamateurs ni à personne d’autre d’ailleurs, 39 personnes ont été jugées au Brésil il y a quelques années pour l’utilisation abusive de fréquences radio.

Mais les pirates, comment font-ils :

Et bien, si il y a autant de monde, c’est que ce n’est pas si difficile que ça …. déjà on a affaire à un satellite militaire, les récepteurs sont sensibles et les émetteurs puissants.
N’oublions pas qu’ils étaient prévus pour être atteints par des équipements mobiles.

En fouillant un peu on trouve des informations, par exemple les premiers émetteurs « pirates » étaient construits à partir d’appareils radioamateur 144Mhz suivi d’un doubleur de fréquence, les antennes hélices étaient construites à partir d’une parabole.
Mais aujourd’hui … tout est disponible dans le commerce et pour pas cher !

Une antenne hélice construite avec une parabole recyclée.

Un émetteur / récepteur du commerce, pour moins de 100€  20Watts

Mais il y a aussi d’autres satellites piratés :

Il n’est pas rare d’entendre de la musique (en FM 40Khz) sur 275.775 et/ou sur 254.830 alors que ce sont des transpondeurs du satellite militaire Allemand ComSatBW.
Voir également sur 252.400 mhz, satellite militaire Italien SICRAL

En résumé :

Il y a énormément de communications radios « pirates » sur ces satellites entre 240 et 280Mhz, elles sont bien sûr interdites, rien ne vous empêche de les écouter, mais ne les diffusez pas et surtout pas d’émission ! Si la recherche par triangulation est difficile en Amazonie, c’est très simple en France !

Bonne écoute entre 240 et 280Mhz, ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.